SOS BDSM Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
La Salope éthique (Dossie Easton et Janet Jackson)

 
Répondre au sujet    SOS BDSM Index du Forum » LA TAVERNE » Médias/Littérature » Littérature Sujet précédent
Sujet suivant
La Salope éthique (Dossie Easton et Janet Jackson)
Auteur Message
Lea
Participants

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2017
Messages: 132
Féminin

Message La Salope éthique (Dossie Easton et Janet Jackson) Répondre en citant
Un livre qui ne traite pas du BDSM mais les auteures le pratique et il traite des relations humaines avec soi et les autres, partie importante dans le BDSM.

ATTENTION : je pense que ce bouquin peut pas mal choquer, retourner, déboussoler, perturber. Surtout quand on a pas réfléchi à tout ça auparavant. Donc je déconseille sa lecture si vous êtes déjà en grand chantier de vous même, assailli par les doutes, les peurs, les questions sur d'autres sujets et perdu. Une chose à la fois. En revanche il peut apporter pas mal de réponses si vos doutes concernent les relations poly ou les relations humaines en général, je pense que les mono y trouveront aussi des tas d'idées de conseils et peut être que cela améliora la communication entre polys et monos.
J'ai trouvé la première partie aride. Je pensais que la seconde serait un peu plus intéressante et j'attendais impatiemment la troisième. J'avais raison mais je me suis forcée à tout lire dans l'ordre pour bien comprendre le raisonnement des auteures et ne pas passer à côté de quelque chose important pour la suite.
Je cite quelques phrases du bouquin entre guillemets et en italique pour vous donner une idée.

J'ai beaucoup apprécié que ce livre ne se permette pas de juger la monogamie , bien au contraire. Un exemple parmi d'autres :
"Un cas très spécial mais qui peut arriver : que se passe-t-il si vous tombez amoureux d’un monogame convaincu ? Autant vous le dire tout de suite, bon courage.Ces deux choix de vie sont légitimes, mais il s’agit d’une différence fondamentale. Dans nos rêves les plus fous nous imaginons que dès que notre amoureux aura découvert que devenir une salope éthique était possible, il s’y jettera à corps perdu. Mais ce
n’est pas toujours le cas. N’oubliez pas que vous avez tous les deux raison."


Première partie :  n'a rien de révolutionnaire pour moi , parce qu'en fait elle pose les mots sur la plupart de mes réflexions antérieures. Mis à part quelques désaccords ponctuels, grosso modo, pour moi ça se tient.
Les "exercices" m'ont fait rigoler. Il n'auraient pas été là c'était pareil.
A lire une fois, ça permet tout de même de suivre la suite.

Seconde partie:
Un peu plus de précisions intéressantes.
"Par contre ce dont vous n’êtes absolument pas responsable, ce sont les émotions de votre partenaire. Vous pouvez décider de lui apporter votre soutien – nous croyons vraiment aux vertus de l’écoute – mais ce n’est pas à vous de résoudre quoi que ce
soit. Et ce n’est pas non plus de votre faute. Une fois que vous aurez compris ça, vous serez en mesure d’écouter vraiment et de manière active, sans céder au besoin de chercher à qui la faute ni d’essayer de changer l’émotion en jeu ou de la faire disparaître."
"Être responsable de vos émotions ne signifie pas que vous deviez vous battre contre vos sentiments difficiles à mains nues et tout seul. Vous pouvez demander toute l’aide dont vous avez besoin de la part de vos amis, de vos amants et/ou d’un bon thérapeute. Réconfort, validation, une épaule sur laquelle pleurer, une oreille attentive, un cerveau pour une séance de remue-méninges afin d’y voir plus clair… Nul doute que vous saurez renvoyer l’ascenseur à vos amis lorsqu’ils en auront besoin."

L'interlude sur la salope non-éthique permet de poser des mots clairs sur nombre de comportements que j'ai pu croiser.... très intéressant cette partie. Cela clarifie les choses, on se sent moins seul avec ses conclusions
.
Partie intéressante sur la "drague", j'aime bien la façon dont c'est présenté. Un éclairage un peu différent d'autres ouvrages je trouve. Plus humain je dirais...
Intéressant le concept de "monogamie des fluides" : on échange tous les fluides qu'on veut avec son partenaire primaire , mais aucun échange de fluides avec les autres partenaires (sexe protégé donc avec capotes, digues dentaires, gants...). C'est ce que je pratiquais déjà mais poser des mots dessus, là encore, ça simplifie les choses.
Réflexion sur ma propre sexualité. Jeune je n'avais aucun problème à coucher rapidement. Aujourd'hui ça ne m'attire plus du tout. J'ai besoin de connaitre la personne, de temps avant d'en arriver au sexe. Sauf pour un one-shot bien précis dans un cadre bien précis avec un but précis
. Je crois que je n'avais pas mis les mots sur ce changement survenu petit à petit.

"La stabilité passe aussi par une adaptation saine aux changements" :Ok j'ai trouvé mon prochain tatouage
.

Troisième partie :
« Écoutez votre jalousie, elle vous en apprendra beaucoup. La jalousie peut vous mener là où ça fait mal, là où vous avez le plus besoin de consolation. Laissez-la vous guider vers le côté obscur puis vers l’épanouissement personnel. Si vous la laissez faire, la jalousie peut vous apprendre comment vivre en paix avec vous-même et avec le monde entier. »
— Deborah Anapol, Love without Limits
Enfin un exercice, au passage, sur la jalousie, qui me parle, me permet de faire le point.
Prise de conscience : Je viens de comprendre que je ne me suis jamais permise de rompre (oui j'ai rompu mais je le voyais comme une échec inacceptable), ce qui explique surement pourquoi ça c'est toujours mal passé. Je n'ai jamais pensé pendant une relation "et si on rompt, comment faire pour que la rupture se passe bien", je n'ai jamais intégré la possibilité d'une rupture. Je ne me suis jamais laissé ce droit, je ne l'ai jamais laissé à l'autre. Plutôt faire l'autruche et se dire "tout se passera bien". En théorie je l'envisageais mais en pratique, au fond de mes tripes, non.
"Rassurez-vous, il n’y a pas de manière élégante de désapprendre la jalousie. C’est comme apprendre à faire du patin à glace, vous devrez tomber et vous tourner en ridicule plusieurs fois avant d’acquérir la grâce du cygne. "(pensée pour moi
)
"Si vous niez votre jalousie, ou toute autre émotion difficile, vous vous refusez l’occasion de faire preuve de bienveillance envers vous-même et de vous offrir le soutien et le réconfort dont vous avez besoin."
"Les sentiments aiment être entendus – ceux des autres ainsi que les vôtres. Dès que vous comprenez qu’écouter est bel et bien
une activité constructive, de même que demander à quelqu’un de vous écouter"
"Si vous abordez votre jalousie avec calme, vous vous rendrez compte qu’il est tout à fait possible de ressentir un sentiment difficile sans être poussé à faire quoi que ce soit contre votre volonté."
"Faire l’expérience de sentiments difficiles n’est pas une question d’ordre moral. Il n’y a rien de « mal » à ressentir ce que vous ressentez ou à vouloir ce que vous voulez. Seuls les actes peuvent être criminels. Nous ne le dirons jamais assez : les émotions n’ont rien de répréhensible, seuls les actes peuvent l’être. Les émotions expriment notre vérité intérieure et la vérité ne peut être mauvaise. Les émotions n’ont pas non plus besoin d’être justifiées. Il n’y a qu’une chose à faire : les ressentir."
"Lorsque nous faisons part de notre jalousie, nous nous rendons profondément vulnérables.
Si notre partenaire réagit en respectant nos sentiments, nous écoute, nous soutient et nous rassure, la confiance qui surgira dépassera ce que nous ressentions avant que le problème ne fasse surface C’est pourquoi nous vous conseillons vraiment de partager vos moments de fragilité. Le lien qui vous unit n’en sortira que renforcé."


Des exercices "bêtes" mais qui m'ont parlé cette fois-ci, comme des mémos importants, des choses qu'on oublie trop vite.
"Rien ne forge autant l’intimité que partager sa fragilité. "
"Dans une dispute juste et bien menée, les deux partenaires se respectent et expriment haut et fort leurs sentiments pour en ressortir plus forts et plus proches que jamais. Ils finissent en quelque sorte unis par le feu."

Une partie sur la jalousie extrêmement intéressantes, une partie sur la gestion des conflits tout aussi passionnantes. Très américain certes mais une éclairage original justement. Des principes qui peuvent être appliqués dans le couple, en amitié, au boulot, bref partout...
"Pour être à l’aise dans une relation ouverte, chacun a besoin de sentir que ses sentiments et ses émotions sont en sécurité."
"Or les amours plurielles sont un voyage. On n’apprend pas non plus à nager en se jetant à pieds joints dans l’océan"

Un peu déçue par la partie "ouvrir sa relation" , bon en même temps logique c'est du passé pour nous, surement intéressant quand on débute. Tout de même intéressant sur comment trouver des accords, gérer les désaccords etc...

Quatrième partie:
Comment rencontrer, choisir ses partenaires. Les risques, la pratique, les difficultés. En pratique comment faire, par exemple : Différencier les règles lorsqu'il s'agit d'intégrer quelqu'un à la famille ou juste d'un pote de baise. Vu du côté du couple, mais aussi de la tierce personne célibataire (si elle est en couple on retombe sur le chapitre précédent) : quels sont ses droits? ses devoirs?
Que faire si des sentiments s'installent dans une relation où ils n'étaient pas prévus?
Quelles genres de relation choisir ? vers quels types de partenaires se tourner ? L'intérêt d'être célibataire ?....
Choisir de vivre ensemble ou pas. Rencontrer les amants de ses partenaires,  oui ou non, comment et pourquoi?
Doit-on rassurer les amants de son partenaire?
Comment aborder une rupture? Comment souhaite-t-on la vivre? Que souhaite-t-on en faire? Si on garde des amis communs, comment gérer cela?
Un chapitre sur la sexualité abordée de façon méditative, intéressant.
Le sexe et le handicap aussi.
En passant petite prise de conscience sur mon rapport à ma masturbation, aucun souci avec celle des autres. Mais une vision encore trop stéréotypée de la mienne. Prise de conscience qui couvait ces derniers temps
Là je mets vraiment le doit dessus
.
Comment gérer le sexe de groupe si on est intéressé : et ce n'est pas parce qu'on est polyamoureux qu'on est forcément intéressé par le sexe de groupe, loin de là.
Une liste de définitions à la fin, franchement je l'aurais mise au début



  Et quelques phrases que j'ai bien aimées, dans le désordre :
" Chaque personne que vous rencontrez est unique et vous tend un miroir dans lequel contempler un nouvel aspect de vous-même : chaque nouveau partenaire augmente votre connaissance du monde et de vous-même."

"Si vous utilisez la colère pour ne pas vous sentir vulnérable, vous aurez peut-être un sentiment de puissance sur le moment mais en réalité votre colère ne vous rendra ni plus fort ni plus en sécurité sur le long terme."

"Commencez par essayer de passer un bref instant en compagnie de votre jalousie. Par exemple un après-midi ou une soirée lorsque votre partenaire a un rendez-vous."


Tout ce que contient ce bouquin n'a pas pour vocation d'être érigé en bible mais de servir de base de discussion entre les différents partenaires pour trouver son propre mode d'emploi. Et franchement même les monogames peuvent y trouver des parties intéressantes pour leur relation monogame je trouve, et bien sur on peut souvent faire des parallèles avec le BDSM.



_________________
Quand on a mangé salé, on ne peut plus manger sans sel.
(Proverbe bantou)
Ven 28 Avr - 13:03 (2017) Visiter le site web du posteur
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Ven 28 Avr - 13:03 (2017)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    SOS BDSM Index du Forum » LA TAVERNE » Médias/Littérature » Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Flowers Online.Traduction par : phpBB-fr.com