SOS BDSM Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Ne pas arriver à concilier Femme/Soumise

 
Répondre au sujet    SOS BDSM Index du Forum » LES PRATIQUES DIVERSES » D/S - Domination-Soumission Sujet précédent
Sujet suivant
Ne pas arriver à concilier Femme/Soumise
Auteur Message
Lea
Participants

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2017
Messages: 128
Féminin

Message Ne pas arriver à concilier Femme/Soumise Répondre en citant
ou faire cohabiter l'Homme et le Soumis, ça marche aussi Smile

Je n’aborderai pas le coté pratique de la question mais plutôt le coté psychologique.  Je ne parle pas d'une difficulté suite à une séance mais bien à un problème insidieux du quotidien qui a tendance à s'amplifier sur une bonne période ...

Voici un texte écrit lors des débuts de ma relation qui explique la problématique que j'ai rencontré:

"2012 (soit un an après notre début de relation) " C'est difficile en ce moment pour moi. Plus de collier depuis plusieurs jours. La transition a été brutale , je n'étais plus habituée. Je ne veux pas le Lui demander ni même Lui en parler car Il a besoin d'une femme qui Le secoue et Le remette sur la bonne voie dans son projet actuel. En tant que soumise ça me serait difficile et Il ne m'écouterait pas. En tout cas pour l'instant je n'y arrive qu'en femme, pas en soumise. C'est vrai, savoir se faire entendre, en étant douce, c'est le rêve. Je ne renonce pas à ce rêve mais c'est pas gagné lol!
 
Avant je savourais mes instants de liberté. En ce moment ils me pèsent. Je ne me sens vraiment moi que soumise. Cet "ancien personnage" que je retrouve quand je n'ai pas mon collier avec son côté très dominant, dur, combattif, j'ai du mal à cohabiter avec.
 
Est-ce une fuite ? Ou une révélation?
 
Et si je deviens soumise en 24/24 de plus en plus docile, avec de moins en moins de limites, mon Maitre y trouvera-t-il son compte ?
 
Lui qui aime guider, faire découvrir, ne serait-il pas frustré de ma docilité, de mon lâcher-prise ? Beaucoup de Maitres en rêveraient mais combien ne s'en lasseraient pas ? Combien ont les capacités de l'assumer ? Peut être cela explique-t-il en partie la violence de ma réaction face au miroir du club BDSM? Me retrouver face à celle que je deviens, qui n'a rien à voir avec celle que j'avais été, a quelque chose de très violent et je me le suis pris en pleine face.
 
Ce que je deviens me fait peur. Peur de me perdre. Peur de Le perdre. J'espère juste me tromper, m'inquiéter pour rien. Je l'espère sincèrement.
   
Doit-on souffrir en permanence de ce retour en vanille pour savourer pleinement les retours au D/s ?
 
Si on perd la vanille, que reste-t-il du D/s, ne devient-il pas trop fade, trop bouffé par le quotidien, pas assez pur et intense?

Bref c'est une période de doutes et difficile à vivre pour moi, je me débats avec toutes ces questions et ces "parties de moi".

 Est ce que c'est juste un moment d' "ajustement" ou bien à chaque retour en vanille je serai condamnée à me torturer comme ça ?


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Quelques ajouts successifs:


Ce texte a perdu de son actualité parce que n'ayant plus trop de temps pour me poser ces derniers mois , j'ai oublié ces questionnements.
Mais je sais qu'ils vont ressortir un jour ou l'autre (rapidement même
)... comment je vois ma vie de Soumise/ de Femme, notre relation etc...

Après discussion entre nous il ressort que :

-je dois absolument réconcilier Lea et mon côté insoumise. Adoucir l'insoumise et Booster Lea pourrait etre un point de départ pour les rapprocher, histoire de ne pas trop péter un cable car ce fossé est vraiment usant.

Peut être aussi que Lea étant plus récente que mon autre partie que je fréquente depuis 29 ans , elle a "le charme du nouveau" et que je l'ai du coup idéalisée ?
Il va me falloir travailler là dessus.

Négocier le virage entre le début de la relation où l'on ne dort plus, on se nourrit de BDSM point et ensuite la vie avec tous ces engagements, responsabilités, projets etc... est loin d'être facile.
L'Amour est là c'est sur et certain
, le BDSM reprend (doucement? )ses droits mais penser à remettre notre relation sur la table régulièrement pour ne pas nous perdre , ne pas nous fermer de possibilités doit être régulier!"


Quelques années plus tard, je me suis retrouvée confrontée à une problématique similaire :



Il y a quelques mois  années ('tain ça passe...), j'ai vécu une période difficile où je me sentais vraiment schizophrène.
Les moments où j'étais Lea (soumise, portant collier) j'étais très très bien. Mais dès que je repassais en "mode vanille"( L. ) je "me" détestais. Je détestais cette femme de caractère, je détestais le fait de devoir être une petit guerrière dans le boulot, la famille etc...
Et plus ça allait, plus ce fossé se creusait entre Lea et L. et moi j'étais au-dessus, en train de faire le grand écart sur mon fossé, tout en essayant de garder mon équilibre.
Cette période est passée.


Mais j'ai vu pas mal de monde autour de moi se retrouver confronté au même souci (généralement dans les 6 mois /1 an qui suivent la vie en commun au quotidien) et en faire les frais au boulot , en famille etc...
Et il n'y  a pas longtemps , une amie m'a demandé (parce qu'elle le vit en ce moment) : "comment as-tu réussi à passer cette difficulté?"
La réponse est claire : "j'en sais rien du tout". C'est vrai que maintenant j'apprécie autant les moments en Femme que les moments en Soumise, mais comment j'ai recollé les 2 morceaux, je ne me suis pas posé la question....

Maintenant je me la pose. D'autant que j'y ai été confrontée de nouveau, de façon différente(je préfère ne pas préciser ici pourquoi, c'était lors de la découverte d'une nouvelle pratique, pour résumer) mais ma soumission pouvant ressembler à une drogue dure , ça ressemble presque à du sevrage...


Voilà les pistes de réflexion à sa question que j'ai trouvé pour l'instant:
-"peut-être que le fait de prendre conscience du problème suffit, le temps faisant ensuite son œuvre pour "apaiser" la situation? "

ou bien - " peut être qu'en côtoyant plus souvent la soumise , on se rend compte qu'elle a autant de défauts que la femme même si ce ne sont pas les même (oui je suis schizo et je me soigne, d'ailleurs nous allons mieux
) , ce qui permet d'arrêter de voir la femme en noir et la soumise en blanc , mais plutôt les 2 en gris...et donc de profiter des 2 aspects au lieu d'en encenser un et de rejeter l'autre."

ou encore plus récemment grâce à une discussion :  " Exprimer une partie de sa personnalité "VS" basculer":
Exprimer = Se voir comme un tout et choisir de mettre une petite partie à la lumière ... cela veut dire qu'on ne se prive pas des autres parties, qu'elles sont toujours là, bien au chaud , protégées....
Car basculer c'est un peu "éteindre" les autres parties , un peu comme si on les effaçait plutôt que de les conserver à l'abri. D'où la sensation de s'en sentir privé, dépossédé.
Et puis on oublie le tout et on en devient bancal." Réflexion clairement pas terminée mais là ça fume trop...

ou bien -" la pratique du yoga et de la méditation ont apporté un peu de ciment et de recentrage à tout ça? "


Et vous, avez-vous déjà été confronté à ce type de problème et sauriez-vous expliquer comment/pourquoi cela s'est résolu ?







_________________
Quand on a mangé salé, on ne peut plus manger sans sel.
(Proverbe bantou)
Ven 5 Mai - 17:15 (2017) Visiter le site web du posteur
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Ven 5 Mai - 17:15 (2017)
Lea
Participants

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2017
Messages: 128
Féminin

Message Ne pas arriver à concilier Femme/Soumise Répondre en citant
Ces  textes commencent à dater... et en relisant tout cela aujourd'hui je me dis que si je ne devais garder qu'une chose qui m'a aidée c'est "la bienveillance avec soi-même" Apprendre à aimer toutes ces différentes partie de moi, défauts compris plutôt que d'être trop exigeante avec moi-même .
Oh et puis j'en garde une seconde : savoir rester dans l'instant présent et laisser le passé et le futur à leur place. C'est la méditation qui m'a appris cela et cela m'a permis de vraiment mieux profiter des phases vanilles comme elles sont , quand elles sont là , et des phases BDSM comme elles sont, quand elles sont là.


_________________
Quand on a mangé salé, on ne peut plus manger sans sel.
(Proverbe bantou)
Ven 5 Mai - 17:21 (2017) Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






Message Ne pas arriver à concilier Femme/Soumise

Aujourd’hui à 09:53 (2017)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    SOS BDSM Index du Forum » LES PRATIQUES DIVERSES » D/S - Domination-Soumission Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Flowers Online.Traduction par : phpBB-fr.com